DR

PORTRAIT Guy Stuckens

La 25ième heure de la Saison 2020#Futurs spéculatifs du CWB/Paris >>>>>>> en mode « Portraits & INTERVIEWS"

Interview 5 " : Guy Stuckens - Mail-art- artiste dont des ouvres sont « virtuellement » exposées dans le cadre de l’exposition coproduite avec le BPS22 "MAIL ART_Le Message c’est le réseau" - commissariat: Pierre-Olivier Rollin >>> prolongation de l’exposition jusqu’au 14 juin 2020.
 

 #auxconfinsdelaculture Wallonie-Bruxelles International

ENTRÉE DES MÉDIUMS

Le médium est le message. Certain ? Ou la communication?
Le mail-art, l’art postal, joue en permanence avec les règles de la Poste : détournement et, en même temps, complicité avec le facteur et les gens du centre de tri (où on se le passe de main en main … « tu as vu … ? »).
La Poste comme médium, comme moyen de communication. Mais pas seulement la Poste : on peut aussi détourner le fax, le téléphone, l’administration, la musique, les rencontres personnelles (on pense ici aux congrès mondiaux décentralisés de 1986 et 1992, mais pas seulement).
 

Plus que le signifiant et le signifié des travaux échangés, c’est l’aspect relationnel entre participants (artistes ou non) qui est mis en avant, valorisé, par eux-mêmes. Le mail-artiste expose et publie, fait circuler les travaux des autres et ceux-ci font connaitre les siens. Tout en ayant conscience d’appartenir à ce grand réseau mondial, en éternel développement. Shimamoto peut affirmer, haut et fort, que c’est le réseau qui est le plus grand mail-artiste !
Low-art contre art officiel.
 

Il y a une règle et une seule règle dans le mail-art : celle de ne pas en avoir ! La deuxième règle est que même cette règle est mise en question, contestée. Ainsi, les mail-artistes font la distinction entre l’art vivant (dont le mail-art – dans toutes ses composantes et expressions – est pleinement partie prenante) et l’art mort qui se morfond à prendre la poussière dans les musées !
 

De façon paradoxale, par rapport à ce principe longtemps considéré comme fondamental par une grosse majorité de mail-artistes, un certain nombre d’entre eux ont décidé de « mettre à l’abri » leurs archives. Le choix cornélien étant : le musée ou le conteneur … !
 

Donc, le musée … après avoir scanné de nombreux documents pour les poster sur un groupe Facebook. Mais surtout, au moment du tri, où est la frontière entre mail-art et le reste ? Mail-art et dessin-peinture, brochures, cartes postales, objets, revues, cassettes et disques de petits labels, expos, concerts, nombreux contacts avec des artistes qui ne font pas que du mail-art et le courrier qui en témoigne. Et si la réponse était dans l’œil de ceux qui consulteront ces archives, qui visiteront leur exposition ?

Guy Stuckens
020

La 25ième Heure
Guy Stuckens

Né en 1955 à Anderlecht (Belgique), Guy Stuckens se définit volontiers comme agitateur culturel et touche à tout artistique. Depuis la sortie de l’adolescence et jusqu’à aujourd’hui, parallèlement à une quarantaine d’années de vie professionnelle et syndicale dans le monde bancaire, il a accumulé les mandats et les activités dans des associations culturelles et audiovisuelles, plus de nombreux projets dans les domaines les plus divers.
Revues culturelles, cartes-postales, petits labels indépendants, émissions de radio, éditions, expositions, concerts, animations, archives, banques de programmes, ballades culturelles, groupes Facebook, etc. Il a suivi les cours à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles (dessin-peinture) et à celle de Molenbeek (peinture et cinégraphie).

Facebook Twitter Partager