Julien Saudubray

Julien Saudubray | VERSION AUGMENTÉE

headings #5

PRÉSENTATION GÉNÉRALE :

Après avoir expérimenté ce qu’il nomme la mobilité de la peinture et ces multiples applications, Julien Saudubray synthétise aujourd’hui ses expérimentations dans une pratique qu’il définit comme mécaniste. En réduisant la subjectivité au maximum par l’ application méthodique de strates de couleurs sur le mur, la toile ou le papier, il évacue ainsi le sujet de la peinture pour en révéler la structure interne.

De la réduction de cette dernière à une action arbitraire et répétitive, balayer, poncer, effacer, ajouter, découlent des peintures comme prises entre deux temps, s’apparentant presque à de mauvaises impressions numériques, et qui rejouent perpétuellement leur possibilité d’aboutir. J’oscille à chaque coup de pinceau entre l’extase et l’ennui, m’observant peindre comme une machine absurde programmée sur une formule beckettienne : « rater encore, rater mieux ».

HEADINGS :

Après avoir tenté d’éradiquer la forme par un travail pictural protocolaire et systématique, elle ressurgit finalement. Cette forme d’ogive est néanmoins apparue physiquement lorsque la peinture apposée se dilate par un ajout de térébenthine qui ruisselle sur la toile et écarte le pigment. Il ne s’agit donc pas d’un retour à la forme mais plutôt de la laisser ressurgir du fond pictural.

Aussi cette volonté dans mon travail de ne pas faire image a du abdiquer et s’est récemment vu parasitée par cette forme archaïque, proche des arches de la peinture primitive italienne.

Le titre de cette série, headings, que l’on peut traduire en anglais par rubriques, évoque à la fois l’idée d’un nouveau chapitre dans mon travail de construction/ déconstruction de la peinture et joue également sur l’aspect de ces portes répétées comme autant de rubriques ou de possibles champs d’application de la transparence.

Ce mot évoque aussi la possibilité de se diriger vers quelque chose, heading to, redoublant ainsi l’idée de ces « portes » comme autant de lieux de passages perceptifs.

Dans cette récente production, la rigueur du protocole pictural se voit servir une autre fin que sa propre application et réengage le processus de personnification de la peinture.

01 janvier 2019 > 29 mai 2021
Julien Saudubray

Julien Saudubray est né en 1985 à Paris. Il vit et travaille actuellement à Bruxelles, Belgique. Diplômé de l’école nationale supérieure des beaux arts de Paris en 2012, l’artiste a depuis exposé en France, en Angleterre, en Italie et en Belgique. Lauréat de la biennale Watch This Space en 2015, et du prix de la fédération Wallonie Bruxelles en 2020 son travail a fait l’objet d’une exposition personnelle au Frac Nord-pas-de-Calais, en 2017. Il est actuellement en résidence à la fondation CAB et prépare une exposition à la MAAC à Bruxelles.

Facebook Twitter Partager