Édito Mai

De l’officiel à l’underground disions-nous, pour qualifier l’ADN du Centre Wallonie-Bruxelles à Paris qui, les 4 & 5 avril, a célébré ses 40 ans à la faveur d’heures syncrétiques - qui ont rassemblé - plus de 60 artistes & plus de 800 spectateurs!

« Dans la Ricotta[1], qui raconte à la fois le tournage d’un film sur la passion du Christ et les aventures d’un figurant qui ne pense qu’à manger de ce fromage blanc italien qu’on appelle la ricotta, on trouve au plus haut point ce mélange de sacré et de profane qui m’a toujours fasciné (comme m’a toujours fasciné la tension dialectique des contraires, de l’immobilité et le mouvement, la métaphysique et le mambo-mambo » 

Jean-Philippe Toussaint – La Patinoire

La saison se poursuit  avec ces prochains mois des programmations - in situ et hors les murs - qui donneront à découvrir des signatures artistiques qui se distinguent en littérature, en danse contemporaine, en théâtre, en cinéma, en arts visuels… 

Les programmations amèneront à défricher des chantiers ouverts par Le Centre et à investir l’espace du Foyer où sont exposées les deux premières installations numériques sélectionnées dans le cadre du dispositif le 46 Digital. 

Les programmations initiées par le Centre seront en outre opérées selon un schéma résolument rhizomatique avec la complicité de scènes et festivals prescripteurs comme June Event, Ideal Trouble Festival, le Musée des Arts et Métiers…

L’art n’a pas besoin de réalisme mais de vérité disait Malevitch...

Stéphanie Pécourt.

Le Centre tient à remercier chaleureusement la Commission communautaire française (COCOF) qui grâce à son soutien renforcé nous permettra de présenter de nombreux artistes bruxellois-e-s ces prochains mois.