DR
arrow separator Lettres

▷ Cycle Lisez-vous le Belge ?

Léon Spilliaert, Lumière et solitude

A l’occasion de l’exposition  Léon Spilliaert, Lumière et solitude  qui se tient au Musée d’Orsay du 13 octobre 2020  au 10 janvier 2021, rencontre avec Stéphane Lambert, auteur de Etre moi toujours plus fort-Les paysages intérieurs de Léon Spillaert (Arléa).

 

LE LIVRE
Ostende, début du XXe siècle Un jeune peintre mélancolique, Léon Spilliaert, scrute la mer à travers l’obscurité. Il porte un nom flamand ; admire son compatriote Ensor ; est hanté par la géométrie instable de sa ville natale et par la vie secrète des apparences et des ombres. Proche de ses contemporains en peinture comme en littérature, Emile Verhaeren, Maurice Maeterlinck, Odilon Redon, Edouard Vuillard, il développe pourtant une œuvre qui surprend, déroute et invente son propre symbolisme, laissant son empreinte singulière dans l'art belge de la première moitié du XXe siècle.

Un siècle plus tard, Stéphane Lambert revient sur ses terres, et entreprend à son tour ce même voyage géographique où les pensées se confondent à l’univers trouble du peintre. Car l’art est toujours un miroir poreux. Stéphane Lambert, par la grâce de ses intuitions et de son regard, saisit la quintessence du pouvoir hypnotique de l’œuvre de Spilliaert.

Production

En collaboration avec les Editions Arléa 

Novembre

La 25e heure +1 - Saison 2020 #Futurs spéculatifs 
A l’instar de ce qui fut imaginé lors du premier confinement, sous ce titre, nous souhaitons valoriser « autrement » les projets programmés en cette saison résolument … inédite !


FOCUS : Léon Spilliaert, Lumière et solitude | Stéphane Lambert

Portrait
Stéphane Lambert

Né en 1974 à Bruxelles, Stéphane Lambert est romancier, poète, essayiste.
Il a publié chez Arléa : Nicolas de Staël, le vertige et la foi, 2014 ; Arléa-Poche, 2015 ; Mark Rothko, rêver de ne pas être, ArléaPoche, 2015 ; Monet, impressions de l’étang, Arléa-Poche inédit, 2016 ; Avant Godot, 2016, Prix Roland de Jouvenel 2017 ;  Fraternelle mélancolie, 2018 et Visions de Goya, 2019 pour lequel il a reçu le Prix de l’essai sur l’art André Malraux 2019. 

Facebook Twitter Partager