FAME 2020
Laetitia Bica

Tirages de Laetitia Bica

Exposition Dispersion

…Utiliser le sensible comme vecteur de compréhension de la complexité… Laetitia Bica est une artiste qui place la recherche au cœur de son travail. Laurence Baud’huin

Le Centre vous invite à découvrir des tirages issus du projet DISPERSION, de Laetitia Bica qui a été dévoilé début 2020 au Vecteur à Charleroi,  dans le cadre de la biennale Watch This Space 10, un programme dédié à la création émergente, porté par le réseau transfrontalier d’art contemporain, 50° nord.

 

 

L’exposition présente une sélection de tirages de la série Dispersion issus de la recherche de Laetitia Bica sur les bassins miniers du Nord de la France explorant trois pistes principales : l’accumulation documentaire de traces iconographiques in situ, l’interprétation de données par l’imagerie scientifique au cœur des laboratoires de TISBio Traitement du signal et de l’image pour la biologie à l’Université de Lille, et la création plastique, proposée comme prolongement des résultats obtenus.

Sa démarche interroge la colonisation des écosystèmes des terrils par dispersion biologique d’espèces végétales exotiques, favorisant la diversité et engendrant un changement global sur les sols miniers, plus particulièrement l’espèce Glaucium Flavum, ou pavot cornu jaune, cette espèce, extrêmement toxique, importée des pourtours méditerranéens par les mouvements de population.

L’exposition donnera à voir les cellules du pavot cornu jaune sous le prisme du microscope, à travers des tirages mêlant approche scientifique et esthétique mais aussi des photographies d’enfants issues d’un workshop avec l’artiste, questionnant leur rapport aux paysages miniers et à cette plante Glaucium Flavum.
 

12 février > 1er mars 2020

Vernissage en entrée libre le 12 février 2020 à 18h

Accès de la cour du Centre par : 

Salle d'exposition
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris

Entrée libre

Laetitia Bica

Vit à Bruxelles et a étudié la photographie à L’Institut des Beaux-Arts Saint-Luc à Liège.

En 2017, elle réalise sa première exposition solo à la MAAC Maison d’Art Actuel des Chartreux à Bruxelles.

En 2018, elle a été exposée à la 11e Biennale de L’image possible à Liège et a été en même temps finaliste de la 33e édition du festival international de la mode et de la photographie de Hyères.

Envisageant la photographie comme un processus dialogique, utilisant l’appareil photographique pour brouiller les frontières, la jeune artiste belge donne voix aux instincts pour produire des images dont chaque repli exprime un événement, une rencontre, une émulsion.

Proche de musiciens, de stylistes, de cinéastes et d’artistes, elle est la complice d’une nouvelle génération, caractérisée par son inventivité, son intégrité et ses envies d’exploration. Elle revendique une ouverture ainsi qu’une énergie contagieuse, établissant la photographie comme un échange constant et enrichissant.

 

Facebook Twitter Partager