ADAGP PARIS 2015

MON JARDIN EST DANS TES YEUX

Oeuvres de la collection du musée des arts contemporains au Grand-Hornu

Commissariat : Laurent Busine,
Directeur du Musée des Arts Contemporains au Grand-Hornu.

Scénographie : Jérôme André,
Responsable du service conservation du Musée des Arts Contemporains au Grand-Hornu.

Artistes exposants : Orla Barry, Balthasar Burkhard, David Claerbout, Nicolas Gruppo, Roni Horn, Natalia de Mello, Jonathan Monk,Giuseppe Penone, José María Sicilia, Angel Vergara Santiago...

« L’exposition présente quelques-unes des oeuvres rassemblées au cours des 12 ans d’existence du Musée des Arts Contemporains au Grand-Hornu. La situation du musée au sein de ce site historique nous a conduits, pour établir la collection, à privilégier certains aspects de la création artistique contemporaine, faisant ainsi le lien entre le lieu où elles sont rassemblées, et montrées. Il s’agit, principalement, d’envisager le rapport que nous entretenons avec l’histoire et tous ses aléas, tels que le souvenir, la mémoire, la trace, etc. 

D’autre part, le projet architectural utopiste du Grand-Hornu nous renvoie à la question de l’ensemble social et à ses formes. Enfin, la surprenante beauté des lieux, ainsi que le souvenir des milliers de personnes qui les ont fréquentés diversement au cours des siècles, nous a incités à poursuivre notre recherche dans le domaine du poétique afin de laisser libre cours à tout ce que peut comprendre la sphère du ressenti individuel. 

Il est, peut-être, utile de préciser deux ou trois choses à propos de ce jardin qui orne le titre de l’exposition. Tout d’abord, il n’est pas certain qu’il m’appartienne, et s’il est mien, c’est que j’en ai dérobé une partie aux artistes qui l’avaient conçu avant moi. Je me suis approprié quelques images à partir de détails qui me sont chers. Je ne sais vraiment par quoi ces oeuvres sont entrées dans ma mémoire; elles y résonnent de curieuse manière et façonnent avec une certaine intensité une part de ma vie, qui m’émerveille. Ce jardin est peuplé également des personnes qui y passent, nonchalantes et ignorantes de la matière qui compose les rêves. C’est bien là le rôle des musées: rassembler et montrer des oeuvres qui ne leur
appartiennent pas, et qui entrent et brillent dans les yeux de ceux et celles qui les regardent.»
Laurent Busine

Exposition réalisée par le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, en collaboration avec le Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MAC’s) au Grand-Hornu (www.mac-s.be).

    

09 avril > 24 mai 2015
Salle d'exposition
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris
Facebook Twitter Partager