Diego Andrés Moscoso

Lost in Ballets russes | Lara Barsacq

#Territoires chorégraphiques#2.2019

« J’aime le frottement des époques »

Arrière-petite nièce de Léon Bakst, célèbre peintre, décorateur et costumier des Ballets russes, Lara Barsacq passe son enfance baignée dans une œuvre révolutionnaire et foisonnante. Elle est profondément marquée par les reproductions de l’artiste dont celles représentant Ida Rubinstein, la muse, danseuse fascinante et exotique. La fillette y forge une vocation qui la conduit vers sa brillante carrière d’interprète, entre autres, pour la Compagnie Batsheva, Jérôme Bel, les ballets C de la B…

Après une résidence de création à Charleroi Danse, Lara Barsacq puise dans cette source d’inspiration toujours intacte pour créer son projet personnel . Elle prélève de sa mémoire aussi bien des dessins du grand-oncle que des ustensiles et objets datant des années 1970, époque de sa jeunesse. À partir de ces éléments, elle crée une partition chorégraphique et une pièce autobiographique en hommage à son père, envisageant sa danse comme un rite qui transcende le temps.

Générique

Projet, texte, chorégraphie, dramaturgie et interprétation : Lara Barsacq
Aide à la dramaturgie : Clara Le Picard
Conseils artistiques : Gaël Santisteva
Costumes : Sofie Durnez
Création lumière : Kurt Lefevre
Musiques : Bauhaus, Claude Debussy et Maurice Ravel
Participation : Lydia Stock Brody et Nomi Stock Meskin

Production

Production : asbl Gilbert & Stock
Coproduction : Charleroi danse, centre chorégraphique de la fédération Wallonie-Bruxelles avec l'aide de la fédération Wallonie-Bruxelles- service de la danse et le soutien de Wallonie- Bruxelles International, La Bellone, Charleroi danse, la Balsamine et de la Ménagerie de Verre
Soutien : Fédération Wallonie-Bruxelles – service de la danse, Wallonie-Bruxelles International, La Bellone, Charleroi Danse, la Ménagerie de Verre et La Balsamine

merci pour leur aide à : Cie Oh ! Oui, Joachim Latarjet et Alexandra Fleischer, Fabienne Aucant, Monica Gomes, Fabien Dehasseler, Povilas Bastys, Frédéric Jamagne, Nicolas Grimaud, Stéphane Barsacq, Sylvia Menvielle, Julie Nicod, Delphine Michel, Vincent Sterpin, Ian Gyselinck, Heide Vanderieck, Julien Fournier, Ken Van De Mierop, Nomi Stock Meskin et Lydia Stock Brody

21 & 22 MAI | 20H
Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris

Tarif : 10€
Tarif réduit : 8€
Tarif groupe : 10€
Adhérents : 6

Lara Barsacq

Lara Barsacq est chorégraphe, danseuse et comédienne installées à Bruxelles depuis 2007.
Elle aime mêler les pistes entre archives, fictions, incarnation et documentaire.

En partant de l’histoire, des rituels autobiographique et de la matière du réel elle tente d’imaginer des danses, des métaphores et de basculer dans l’incarnation.

Formée au CNSMDP en danse contemporaine, elle intègre entre 1992 et 1996 la Compagnie Batsheva, chorégraphe Ohad Naharin, se forme aux tournées internationales et de proximité. De 1994 à 2004, elle se consacre à la chorégraphie que ce soit pour ses projets ou à la demande du CNSM de Paris , de compagnies professionnelles comme l’Ensemble Batsheva.

Elle devient interprète des Compagnies Jean-­‐Marc Heim, ALias, Jérôme Bel, Lies Pauwels & Ben Benaouisse, Tristero, Les Ballets C de la B, le GdRA, Benny Claessens, Arkadi Zaides, la cie du Zerep, Danae Theodoridou, Sarah Vanhee et Lisi Estaras.

Elle développe son travail chorégraphique en collaboration avec Gael Santisteva. Ils créent en 2016 l’Asbl Gilbert & Stock.
Après 15 ans en tant qu’interprète, elle renoue avec la chorégraphie en se concentrant sur un projet personnel : Lost in Ballets russes. Elle entame sa nouvelle création IDA don’t cry me love, une pièce construite autour de la figure d’Ida Rubinstein. La première aura lieue à La Raffinerie durant la Biennale de Charleroi danse en octobre 2019.

 

Facebook Twitter Partager