DR

L’insurrection venue du froid

Une soirée avec Jacques Bonnaffé, parrain du Printemps des Poètes, Jean-Pierre Verheggen et André Velter en prise à l’Insurrection Poétique, thème de l’édition 2015. Ils vous convient à une détonante et déferlante fête du « Langagement » absolu !    

Un soir d’ivresse livresque à reconstruire le fil qui les a guidé les uns vers les autres, la poésie et l’action. Toute écriture poétique est une insurrection contre la froideur des mots, les langues qui ordonnent, simplifient ou découragent. Ces mots qui tiennent depuis toujours la langue en éveil, au mépris des distinctions ou des chiffres de vente. Ils ouvrent. Ils résistent. Ils s’adressent à la beauté sans détour et sans afféterie.

Des trouvères et troubadours médiévaux, de Villon à Rimbaud et Artaud, les poètes ont toujours été du côté de la liberté volcanique sans compromis  et contre l'obédience formatée  d'où qu'elle vienne.

L’entrée dans la partie est simple : saisir au vif ce beau mot d’Insurrection Poétique, le questionner sans ménagement. Où nous mène-t-il ? Barricades ou décoration officielle? Avec Jean-Pierre Verheggen, nous tenons un grand spécialiste du « langagement », en orbite autour de la poésie sonore. Bel imagier d'espèce oraculaire. Nous partons à sa rencontre avec André Velter, maitre en embrasement et soufi de l’espérance, car nous avons des combats à raconter, des visions de terrain. Pas de soirée poésie donc, pas cette fois, un vigoureux montage menant à l’insurrection, ou à s’en souvenir.

A lire :
Jean-Pierre Verheggen, Un jour je serai Prixnobelge, Gallimard
André Velter, Jusqu’au bout de la route, Gallimard

A voir :
CD-livre L’Oral et Hardi, Jacques Bonnaffé 

11 mars 2015 20:00
Centre Wallonie-Bruxelles
Paris

Tarif : 5€

Facebook Twitter Partager