Jeep Novak & Paula Bouffioux

"Le Mort" s'écoute

Lecture transversale par Pascale de Trazegnies

Pascale de Trazegnies lit son dernier livre, Le Mort  (Weyrich), en le parcourant, par courtes séquences, dans une ambiance sonore très personnelle.

« A la mort de son père, une jeune femme revient sur les lieux de son enfance. Constatant l’incommunicabilité des rapports familiaux et la double vie du père, elle cherche à briser le nœud qui l’enserre en errant dans Bruxelles, la nuit. Elle sait que seul un événement fort pourra exorciser la Mort ».

Comment rendre la charge d’un livre comme Le Mort ?
En privilégiant l’option du son. Il ne s’agit pas ici d’enrober le texte, mais de lui donner plus d’impact. L’auteure lit, chantonne, dialogue avec un musicien sur scène et une source sonore préenregistrée.
Comme un mini-film sonore sans image, mais centré sur le texte et l’émotion des mots.

Issue de la scène musicale, Pascale de Trazegnies s’entoure de deux complices de choix : Maxime Perrin à l’accordéon et Catherine Lagarde à l’habillage sonore.

« Il existe chez Pascale de Trazegnies du Bettina Rheims et du Catherine Millet mais surtout du Bataille » Jean-Paul Gavard-Perret (La Cause littéraire)

Catherine Lagarde est directrice son pour Nova, Arte, Gallimard audio (Écouter lire) et audiolib (Hachette).

Maxime Perrin est accordéoniste, musicien de jazz (Maxazura, Anamorphoses), de théâtre (Christophe Alévêque), de performances poétiques (Poètes en Résonances). 

Pascale de Trazegnies, romancière et musicienne, est l’ex-chanteuse du groupe Cos. 

Dans le cadre de Paris en toutes lettres.

  >> Prenez vos places !  
19 novembre 2016 20:00
Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris

Entrée libre

Facebook Twitter Partager