Labo_Demo : entaille dans la création littéraire contemporaine émergente

Initiés en 2019, les « Labo_Demo » du Centre Wallonie-Bruxelles | Paris, sont des dispositifs dédiés à valoriser la création contemporaine émergente – en arts visuels & en littératures contemporaines in & hors les livres. Implémentés avec la complicité d’écoles supérieures d’arts belges et françaises, l’ambition de ces cycles transdisciplinaires et hybrides est de valoriser des signatures artistiques encore non identifiées publiquement et d’attester autant de l’excellence de ces formations supérieures que de leur intrication, à l’heure où les parcours artistiques s’internationalisent et se déterritorialisent. 

Rassemblées à l’initiative du Centre -  les formations supérieures en écritures de Belgique et de France - l’université Paris 8, l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre et l’Ecole de Recherche Graphique de Bruxelles - s’associent pour cette seconde édition des Labo_Démo. 
 

 
Cette année, ce sont 32 candidatures qui ont été déposées à l’attention d’un jury composé de :
- Myriam Anderson, Editrice d’Actes Sud
- Jean-Max Colard, Directeur du service de la parole et du festival Extra ! du Centre Pompidou
- Marie Didier, Directrice de la Rose des Vent, scène nationale de Villeneuve d’Ascq
- Aurélie Olivier, Directrice de Littérature, Etc. 
- Stéphanie Pécourt, Directrice & Marie-Eve Tossani, Chargée de programmation littéraire – Centre Wallonie-Bruxelles 
 

8 autrices et auteur issu.e.s de ces formations ont ainsi été sélectionné.e.s : 

LA CAMBRE (Bruxelles) 

 

Camille de Jerphanion, Collection 
Collection replace les objets au centre de notre attention et altère le regard que nous portons sur les choses. Des objets- fonctionnels, de désir, du corps - sont manipulés par la collectionneuse qui observe et expérimente son rapport et celui de l’être humain aux choses qui l’entourent. Entre les mots de la collectionneuse se déploient des expériences qui dégénèrent, des élans d’affection pour une brique ou une fascination pour l’oreille.
 

Camille de Jerphanion, née à Bruxelles en 1993, est architecte, pratique la photographie et a suivi l’Atelier des Écritures contemporaines à la Cambre. 
 

Sarah Seignobosc, Un Œil en guise de bouton 
À quoi ressemblerait un monde où il ne resterait plus ni enfants ni animaux, mais uniquement les traces de leur fuite ? Au moyen d'une spatialisation sonore en binaural, le spectateur-auditeur sera immergé dans les sensations perçues par une enfant au sortir d’une nuit vécue au clair de lune, dans une nature à la fois envoûtante et angoissante. 
 

Sarah Seignobosc a suivi l’Atelier des Écritures contemporaines à la Cambre, après des études de lettres et philosophie et au Conservatoire de Lyon en art dramatique. Elle partage son temps entre le théâtre et l'écriture. 
 

PARIS 8 

Lucie Rico, Exégèses 
Une table à manger. Le couvert est mis, mais les assiettes sont vides. Sur un écran, la photographie d'un plat apparaît, appétissante mais inatteignable, numérique. Je prends alors la parole et énonce sa biographie. Je le raconte. Comment a-t-il vécu ? Quel était son caractère, ses hobbies ? Les plats se transforment en fictions.
 

Lucie Rico est née en 1988 à Perpignan. Elle vit à Paris, où elle écrit des scénarios et réalise des films. Le chant du poulet sous vide, son premier roman, vient de paraître aux éditions POL.
 

Anne-Lise Solanilla, Storytime 
Qu’est-ce que l’écriture de soi aujourd’hui ? En partant de transcriptions de vidéos Youtube « Storytime », Anne-Lise Solanilla thématise le récit de soi à l’ère post-internet, tout en se demandant à quel point elle est elle-même influencée par les milliers de voix qui peuplent désormais notre quotidien. 
 

Dans son travail poétique, Anne-Lise Solanilla essaie d'expérimenter ce que pourrait être une écriture de soi contemporaine. Elle prépare une thèse qui s’intitule pour l’instant « Hyper-subjectifs : comment la poésie Post- Internet aborde l’expression de soi ».
 

Alexandra Sollogoub, Catherine 
Un avortement clandestin, une mort tragique, un secret révélé, une séance de spiritisme, un chœur de femmes, du cinéma.
 

Après quelques années de travail comme actrice, Alexandra réalise des films documentaires en Russie, pays de ses ancêtres. Elle publie des textes dans différentes revues et sites, et poursuit son travail mêlant littérature et cinéma.
 

Amédine Sédès et Stéphanie Vovor, Les Irritantes 
Les hautes instances managériales se sont réunies et le verdict est unanime : maillon faible de l’entreprise, vous êtes un.e irritant.e. Mais au fait, savez-vous pourquoi ? À travers une performance immersive, Amédine Sédès et Stéphanie Vovor proposent une robinsonnade aux allures de récit de non-apprentissage, déconstruction grandeur nature du langage managérial et des codes sociaux performatifs. 
 

Amédine Sèdes est autrice-illustratrice. Son travail d’écriture et de dessin se situe aux frontières du monde adulte et de la poésie naïve et raconte de manière disparate les chiens, les trains, les vacances et les micro-frustrations quotidiennes.
 

Stéphanie Vovor est autrice et performeuse. Elle a été publiée dans plusieurs journaux et revues, dont L’Humanité, La Tribune, Fracas, s’est produite sur scène et a créé de nombreuses fictions sonores. 

 

L’Ecole de Recherche Graphique (Bruxelles) 

 

Gustave Boucard, Le Collier 
Voilà! un collier qui devait et qui doit changer mon destin "my destiny", sera présent et présenté, (large public) (lumière de scène spéciale) (....) (discours pas angélique d'un type moyen-angélique non plus, qui parle d'un collier)? (m'exposer à vous et parler) (mmmh)
ou pas.
 

je le répète peut-être un peu trop, : "j'aurais aimé la réincarnation de Nijinsky!", ou mieux une sorte de réincarnation mix Nijinsky-Nicolas Cage (juste Cage dans leaving las vegas). Mais bon, il est pas mort donc on se contentera de Gustave. c'est mon nom, mes parents peut-être voulez me faire plaisir en me le donnant, J'apprécie l'intention, merci à eux! Et Eh trtrtrtrtrtrtrtr rtrRtrtrtrtrtrtrtrtrtrtr trrrrrrrrr trtrtrrrtrtrttr rttrtr         ('('(ttrtrtttrrttrrRRttrtrtrtrtrrtttrtrt    rrrrr

18 novembre 2020 19:30

Entrée libre. 

Salle d'exposition
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris
Facebook Twitter Partager