Festival (((INTERFÉRENCE_S)))
Julien Devaux

Noche Buena

Julien Devaux avec Félix Blume et Jorge Romo

De la nuit où seuls les chants des grillons se font entendre, surgissent des roulements de tambours rappelant le passé précolombien. Soudain, les cloches s’emballent comme en réponse à une menace surgie du passé. C’est le clash des époques et des croyances. Puis des pétards éclairent la nuit et la fête qui battait son plein se transforme en champ de bataille. Les déflagrations font apparaître, l’espace d’un instant, les crêtes des montagnes qui encerclent le village. Le calme revenu, les grillons reprennent leur chant et se mêlent au boléro venant du cloché de l’église. Des ouvriers creusent la terre s’aidant de leurs pelles, peut-être pour y enterrer les morts?… 

Le travail de Devaux se situe entre le documentaire et l'art vidéo. Noche Buena produit un paysage à partir d'un jeu de lumière associé à une accumulation de couches sonores. Cette oeuvre explore les formes narratives qui peuvent surgir d'un palimpseste de sons. L'image résiste à se révéler et génère une tension ente le vu et le caché. L'oeuvre produit une temporalité qui permet au paysage de se transformer en histoire plutôt qu'en instantané. Les sons présentés reconstruisent la possible trajectoire d'une nuit où s'entremêlent les tensions entre la nature, la fête, le travail, le religieux et le vivant. 

25 > 28 mars

VIDEO HD 16/9 avec bande son quadriphonique  4.1 - 26’ 

White Box (Galerie)
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris
Julien Devaux

Julien Devaux est réalisateur de documentaire et artiste plasticien.  Il vit entre Bruxelles - la Ville de Mexico - Paris. 

Il collabore également en tant que cinéaste aux œuvres vidéo de nombreux artistes contemporains entre le Mexique, la Belgique et la France. 

Il est l’auteur de deux documentaires reconnus De larges détails, sur les traces de Francis Alÿs"(2006) Trait pour Trait, de Jean-Baptiste Chardin à Mélissa Pinon” (Etoile de la Scam, 2012).   

Facebook Twitter Partager