Festival (((INTERFÉRENCE_S)))
Epplay 2019

Mnémotechnie

Vincent Epplay & Timo Van Luijk

La mnémotechnie fait appel à une mémoire appliquée au monde du sonore, au domaine musical et aux moyens techniques qui s’en rattachent. Au-delà de l’approche purement musicale et documentaire, c’est l’exploration d’une terra incognita qui est l’enjeu de cette performance.

Les différents individus et groupes visités, adeptes d’une étrange musique aux pratiques et rituels faits d’instruments d’un autre temps, en sont peut-être les derniers occupants : ondistes (ondes Martenot, l'un des plus anciens instruments de musique électronique), opérateurs en télécommunication perdus derrière le rideaux de fer, orchestre de Cristals Baschet (des frères du même noms, bruiteurs ingénieux croisant le fer avec des préparateurs de pianos bruitistes, etc.

Tout ce petit monde foisonnant d’inventions inouïes essaie à sa manière, avec un certain engagement, d’effacer lentement le mur du silence.

Performance live associant diffusion sonore et projection filmique, improvisation aux instruments électroniques (synthétiseur analogique et effets).

09 juillet 2020 19:30

35'

Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris

Entrée libre

Vincent EPPLAY

Vincent EPPLAY est un musicien, plasticien élaborant un travail d’expérimentation à partir d’une pratique indissociée des arts visuels et de la musique. Ses dispositifs ont été montrés dans de nombreux centres d’art en France et en Europe : Palais de Tokyo, Centre Georges Pompidou, KW Berlin, Le 104/Paris, Institut français Maroc Essaouira, le Dojo, Nice…

Il se produit régulièrement en concert en solo ou en groupe, notamment avec Jac Berrocal, David Fenech, Sayoko Papillon, Bader Motor. Il réalise des films aux titres énigmatiques tels que Mnémotechnie, Xénoglossie Radio, Le Club des Animistes – films présentés soit dans le cadre d’installation ou projetés lors de concerts en solo   ou avec des musiciens invités. Sa discographie à été éditée par différents labels : Blackest Ever Black, AKA, LDDR, Planam, Grautag record…

Il est par ailleurs un des 4 fantastics de l'émission Epsilonia sur Radio Libertaire un jeudi par mois.

Timo van Luijk

Timo van Luijk est un instrumentiste sonore autodidacte, compositeur improvisateur, photographe et graveur. Il a commencé au milieu des années 80 un travail d'improvisation sonore et de musique expérimentale. En 1989, avec le collectif de musique expérimentale audiovisuelle Noise-Maker's Fifes, ils créent des événements audiovisuels en direct, incluant de la danse, des projections sonores et des installations vidéo.

Toutes ses oeuvres sont enregistrées et produites dans le home studio Kulta Saha     et publiées depuis 2001 en format LP sous le label La Scie Dorée (https://lasciedoree.be/). Co-fondateur de Metaphon en 2007, un organisateur de concerts, également une maison de disques qui publie des oeuvres d'archives de compositeurs de musique expérimentale et d'artistes sonores.

Facebook Twitter Partager