Fragments #1
Christine Pleunus

Falsch de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Fragments #1

Sélectionné à Perspectives du Cinéma Français, Festival de Cannes 1986. Prix SACD et Prix de la Critique au Festival de Riccione (Italie), 1987.

A la tombée de la nuit, un quadrimoteur atterrit sur la piste d’un aéroport de campagne. En descend un seul passager : Joe qui est accueilli dans la salle des pas perdus par Lili, sa fiancée allemande. Pour fêter son retour, ses deux frères ont réuni toute la famille Falsch, dont on découvre au fur et à mesure qu’ils sont tous décédés.
 

« Pour leur premier long métrage de fiction, les frères Dardenne adaptent l’ultime pièce écrite par René Kalisky en 1981 et que la maladie empêcha d’achever : Falsch. Ils s’attellent à un sujet ardu : l’Holocauste et les rapports entre les juifs et l’Allemagne ; le sentiment de culpabilité qui a lié victimes et bourreaux. 
Afin d’appréhender la matière théâtrale pour la rendre cinématographique, ils ont commencé par un réel travail d’adaptation. La pièce inachevée dure déjà quatre heures ; ils ont fait des coupes, supprimé un personnage et centrer le scénario sur les rapports entre Joe, l’unique survivant des Falsch, et son père, juif allemand resté à Berlin et mort aux camps de concentration.
La pièce de Kalisky se situe à New York, les Dardenne lui substitue un lieu de transit, un aéroport ; un lieu qui sous-tend la question de pouvoir partir et de devoir revenir. Cette vaste salle marque aussi l’unité de lieu théâtrale et rappelle l’espace scénique. Le travail d’adaptation s’est aussi porté sur le texte même : il était très difficile de garder ici intactes les longues tirades scandées comme des textes bibliques des monologues poétiques où chaque personnage se présente. Mais ils ont conservé la force poétique, la violence du discours de Kalisky. »
(Jean-Pierre et Luc Dardenne in collection Bio-Filmo, Louis Héliot, 1999, éditions Scope).

Générique

Scénario : Luc et Jean-Pierre Dardenne d’après la pièce éponyme de René Kalisky. Image : Walther Vanden Ende. Cadre : Yves Vandermeeren. Montage : Denise Vindevogel. Son : Dominique Warnier.
Avec : Bruno Crémer, Gisèle Oudart, Christian Maillet, Nicole Colchat, Jacqueline Bollen, Christian Crahay…. Production : Dérives Productions, RTBF, Arcanal, Théâtre de la Place-Liège, Loterie Nationale, avec l’aide du Ministère de la Communauté française de Belgique

 

25 février 2020 19:00

(Belgique – 1986 – 1h25)

Salle de cinéma
46 rue Quincampoix
75004 Paris
Facebook Twitter Partager