Séverine Janssen

Effraction 2

Podcast exclusif

Initié par le Centre au début de l’année 2020, ce nouveau cycle est dédié aux œuvres sonores et radiophoniques. Il se déploie à raison de trois éditions par saison. La programmation est assurée par une carte blanche, accordée pour cette première édition à Aurélie Brousse.

Pour la 25ème Heure + 1 le CWB vous propose en exclusivité une rencontre radiophonique avec Séverine Janssen dans un podcast réalisé pour l'occasion par Aurélie Brousse. 

Production

Séverine Janssen Coordinatrice de Bruxelles Nous Appartient - Brussel Behoort Ons Toe (BNA - BBOT) produite par le Centre Wallonie Bruxelles et Entropie Production.

Réalisée par Aurélie Brousse. Prise de son : Flavien Gillié. Mise en ondes et mixage : Jeanne Debarsy.

Merci à Séverine Janssen et Flavien Gillié pour leur accueil dans les studios de BNA- BBOT à Bruxelles le 24 novembre 2020.
Musique : Just a kiss, Biosphere.

Sons extraits de la collections de BNA -BBOT : Un vieux mendiant assis par terre au marché, un manteau sur ses jambes. il chante, reçoit quelques pièces., Prise de son : Flavien Gillié, Collection Les Paroles Errantes ;

Suicide Gare du midi, Prise de son : Séverine Janssen
'Wèsh, Drarrie, Amar, Kifesh, Ksaar, Stou, Dbar, ça passe crème, …’. , Prise de son : Marieke Rimaux, Islin De Fraye et Omar Hobo, Projet Brusselsspeaks;

Valise sonore, Réalisation Séverine Janssen et Flavien Gillié, pour Ecouter le Monde ;

Début de soirée. Carrefour. Temps sec. Loghorrée décousue mais sue, Prise de son : Séverine Janssen, collection Les Paroles Errantes ;
Little Allah, Aymeric de Tapol, Collection les Paroles Errantes.

Décembre 2020

La 25e heure +1 - Saison 2020 #Futurs spéculatifs 
A l’instar de ce qui fut imaginé lors du premier confinement, sous ce titre, nous souhaitons valoriser « autrement » les projets programmés en cette saison résolument … inédite !

 

FOCUS : Effraction

Podcast exclusif en ligne

Cyberspace
Séverine Janssen

Philosophe de formation, Séverine Janssen est arrivée au son par effraction. C’est en étudiant les notes sur le concept d’histoire du philosophe Walter Benjamin qu’elle a compris que l’enregistrement sonore pouvait, tel l’Ange de l’histoire de W. Benjamin venant rédimer les vaincus, jouer un rôle déterminant dans la constitution, l’archivage et la transmission de l’histoire. Sauver du silence et de l’oubli des voix, des mots, des narrations, des paysages, des chants, des luttes... et les inscrire dès à présent dans un corpus à l’œuvre. Briser le flux linéaire du temps historique, l’interrompre par la présence du son enregistré, du grain de voix : effraction ! Cette vision romantique de l’histoire est ponctuée par une pratique professionnelle quotidienne de chineuse et de collectrice de paroles et d’ambiances sonores, parfois triviales, parfois prodigieuses. Les enregistrements ont lieu dans des espaces privés ou publics, ils sont suscités à l’occasion d’événements ou lors de rencontres fortuites, dans le cadre de conversations ou d’interviews.

Séverine Janssen dirige depuis une dizaine d’années l’organisation BNA-BBOT, laquelle œuvre à l’élaboration d’une histoire sonore de la ville de Bruxelles. Parallèlement, elle mène un travail artistique souterrain à la frontière de l’écriture et de la performance. 

Aurélie Brousse

Aurélie Brousse est née en France et a grandi au Moyen-Orient et en Amérique Latine. Elle a découvert la radio grâce à son père radio-amateur puis en tant qu’auditrice passionnée. La radio devient alors pour elle le médium d’une communication intime, une pièce à soi dans laquelle elle pourrait inviter des mondes éloignés et collecter du réel. Après des études de sciences politiques à Lyon, des expériences journalistiques, une mission en ambassade à Buenos Aires et plusieurs années comme consultante en santé environnementale à Paris, Aurélie s’installe à Bruxelles et s’oriente vers la production de spectacles. En 2010, elle se lance dans la radio avec la réalisation d’une émission mensuelle d’actualités culturelles à Bruxelles, et en participant à la matinale de la radio BXFM. En 2014, elle coordonne le festival international de création radiophonique Monophonic organisé à Bruxelles par l’Atelier de Création Sonore et Radiophonique (acsr). En 2015, elle y suit la formation à la réalisation radio « La coquille ». Son premier documentaire radiophonique, Quand la mer se retire, co-réalisé avec Ecaterina Vidick a reçu plusieurs prix internationaux et a été programmé internationalement dans de nombreux festivals et radios.

Elle réalise actuellement son second projet avec Jeanne Debarsy, Toucher terre, et est co-fondatrice du collectif de performance sonore et radiophonique We Lo(u)ve Radio.

Facebook Twitter Partager