J. Graverol

Cinéma et surréalisme

Dans le cadre de l'exposition Abécédaire du surréalisme dans les collections de La Louvière

Le Centre Wallonie-Bruxelles propose de (re)découvrir tous les films surréalistes belges et d’avant-garde, dont 7 séances sous la forme de ciné-concert. Cette programmation est aussi l’occasion de découvrir des films d’art et sur l’art, des inédits et d'accueillir une avant-première.

Le cinéma belge des premiers temps est surtout un cinéma d’avant-garde et un cinéma d’artistes.

Henri Storck (1907-1999), nommé « cinégraphiste officiel » de la ville d’Ostende en 1927, filme à l’envi sa ville natale (Images d’Ostende (1928), Trains de plaisirs (1930), Une pêche au hareng (1930)) et ses amis peintres comme Ensor et Permeke l’encourageront à poursuivre sa recherche d’un nouveau langage cinématographique, proche de la mouvance surréaliste  (Pour vos beaux yeux (1929), Sur les bords de la caméra (1932)).

Charles Dekeukeleire (1905-1971) se passionne très tôt pour le cinéma et ses maîtres sont Germaine Dulac, Jean Epstein, Marcel L'Herbier, Louis Delluc, mais aussi Dziga Vertov.  

Très construit, son court métrage Combat de boxe (1927), réalisé dans des conditions précaires avec de vrais boxeurs, utilise avec virtuosité toutes les ressources de ce nouveau langage, alternant positif et négatif de l’image.

Cinéphile averti, il puise son inspiration du côté des plasticiens tels que Man Ray, Fernand Léger ou Marcel Duchamp et poursuit ses recherches formelles avec deux films d’avant-garde expérimentale : Impatience et Histoire de détective (1929).

 Si les deux pionniers du cinéma belge que sont Henri Storck et Charles Dekeukeleire ont réalisé une œuvre riche et diversifiée ,  on remarque en revanche que les autres cinéastes belges surréalistes sont des artistes qui n’ont réalisé qu’un seul film ! Ainsi La Perle en 1929 par Henri d’Ursel, Monsieur Fantômas en 1937 par le peintre Ernst Moerman et plus tard, L’Imitation du cinéma en 1959 par l’artiste surréaliste Marcel Mariën !

06 février > 17 mars 2014
Salle de cinéma
46 rue Quincampoix
75004 Paris

Tarifs: 5 €, 3 € (réduit).

Facebook Twitter Partager

Programme du festival