Cinéma et surréalisme
E. Moerman

Ciné-concerts (tape-guitare et clarinette)

Découvrez les oeuvres uniques de Marcel Mariën, Henri d’Ursel et Ernst Moerman, ainsi que les premiers films de Henri Storck  et de Charles Dekeukeleire.

 

Durant les ciné-concerts, les courts et moyens métrages seront accompagnés en direct par Daniel Schell (tape-guitare) et Tomonori Takeda (clarinette).

VENDREDI 7 FÉVRIER

à 18h30 : L'Imitation du cinéma de Marcel Mariën (1959 – Belgique – 40 min. – N/B)
Avec Tom Gutt, Ulysse Petiau, Madame X, Suzanne Bourgoignie.

En 1959, Mariën produit et réalise, avec quelques amis, son unique film, un moyen métrage. Censuré mais projeté clandestinement en France, c’est pour Louis Danvers «l’un des meilleurs films authentiquement surréalistes jamais réalisés».

à 20h: Ciné-concert

Images d'Ostende de Henri Storck (1928 – 12 min. – N/B)
Trains de plaisir de Henri Storck (1930 – 8 min. – N/B)
Combat de boxe de Charles Dekekeuleire (1927 – 7 min. – N/B)
Monsieur Fantômas de Ernst Moerman (1937 – 17 min. – N/B)


SAMEDI 8 FÉVRIER

à 18h30: Ciné-concert suivi d’une rencontre autour de Henri d’Ursel, avec son fils, Léopold d’Ursel.
La Perle de Henri d’Ursel (1929 – 33 min. – N/B)

à 20h: Ciné-concert
Impatience de Charles Dekekeuleire (1928 – 36 min. – N/B)
suivi de Histoire de détective de Charles Dekekeuleire (1929 – 49 min. – N/B)

07 > 08 février

Seconde séance pour les films suivants:
Images d’Ostende le 7 mars à 19h30
Trains de plaisirs et Monsieur Fantômas  le 7 mars à 20h30
Combat de boxe et Impatience  le 8 mars à 19h30
Histoire de détective d le 8 mars à 20h

Salle de cinéma
46 rue Quincampoix
75004 Paris

Tarifs: 5 €, 3 € (réduit).

Facebook Twitter Partager