DR

Bistrot littéraire E. Verhasselt et A. Walachniewicz

Un moment privilégié d’échange et de rencontre avec deux auteurs, Etienne Verhasselt et Annick Walachniewicz, qui publient tous deux leur premier livre.

Etienne Verhasselt, Les Pas perdus (Le Tripode)

« Ce recueil est né d’une envie tenace et espiègle de raconter des histoires farfelues, de rendre ses lettres de noblesse à l’imaginaire. Au départ, il y a une envie ludique et iconoclaste qui donne au livre un ton délicatement irrévérencieux : pas question qu’un plafond ne soit qu’un plafond, ou un moustique un simple insecte. Il ne s’agit absolument pas de mépriser le monde et lui tourner le dos, mais plutôt de lui rendre son charme : le réenchanter littérairement pour l’aimer mieux et, dirais-je, l’aimer à sa juste valeur.» 
 

Etienne Verhasselt est né à Bruxelles, en 1966. Après des études de graphisme à Bruxelles, il effectue une licence en psychologie clinique. Il travaille actuellement dans une communauté thérapeutique bruxelloise.

Annick Walachniewicz, Il ne portait pas de chandail (L’Arbre à paroles)

L’écrivaine apprend, 12 ans après la mort de son père, que celui-ci, réfugié polonais, a été déporté pendant la guerre. Déboussolée, elle débute alors un travail d’exploration du souvenir qui va l’occuper plusieurs années : le temps qu’il faut pour rendre compte d’une histoire familiale aussi belle que complexe, entre Est et Ouest.

C’est l’eau qui a fait éclore l’écriture de ce roman ; celle d’un bassin où l’auteure a nagé, convaincue que se trouvait là le pont secret vers le passé de son père. À travers un roman poignant, elle pose des questions essentielles sur le souvenir, la joie et le pouvoir thérapeutique des mots.

Annick Walachniewicz est plasticienne et scénographe. 
 

  >> Prenez vos places !  
30 mai 2018 12:30
Salle du foyer
46 rue Quincampoix
75004 Paris

5€

Facebook Twitter Partager