Solene Renault

André Manoukian / Rostom Khachikian

Dans le cadre du Festival Francophonie Métissée

« Mes rêves d’Orient »

L’amour du verbe, la passion des muses, les transpirations psycho-érotiques de la moustache ne font pas oublier qu’André Manoukian est un pianiste de jazz avant tout.

Si ses aventures l’ont conduit de la Berklee College of Music vers des rivages plus médiatiques (Nouvelle Star, France Inter), il n’a jamais perdu pour autant sa boussole musicale.


Aujourd’hui, le répertoire sacré arménien de ses ancêtres lui ouvre un monde de nouvelles sonorités, comme en témoigne son nouvel album Apatride  sorti en novembre 2017.

Avec Rostom Khachikian, maitre du Duduk, ce hautbois arménien qui sonne comme « une femme qui pleure d’extase », le duo nous invite vers un Orient rêvé, un paradis perdu, entre Bill Evans et Erik Satie, vers une musique expressive et sensible, portant beau la mélancolie.

 


 

 

Production

Le Festival Francophonie Métissée reçoit le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie, du Ministère de la Culture et de la Communication (France), de TV5MONDE, de Wallonie-Bruxelles International, du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Festival international du film francophone de Namur, du Film Fund Luxembourg, de la Mission culturelle du Luxembourg en France et de Ciné +.

27 septembre 2018 20:00

De 60 à 70 minutes sans entracte

Salle de spectacle
46 rue Quincampoix
75004 Paris

10€
8€ (réduit)
5€ (groupe)

Facebook Twitter Partager