CBE

A Screen Test for an Adaptation of Giselle

Cécile B. Evans | White Box

A Screen Test for an Adaptation of Giselle est un court-métrage expérimental qui constitue la première phase d’une adaptation en format long du ballet Giselle profilé comme un thriller éco-féministe.

L’histoire se déroule dans un futur lointain, où les changements climatiques et les désagrégations des villes ont contraint de nombreuses personnes à se réfugier vers les zones rurales. Accompagnée d’amis, pour y résider avec sa mère, Giselle a transité dans la forêt, où elle assure la gestion d’une distillerie d’orge qui a recours à un microbe indigène, une super-bactérie.

Giselle tombe amoureuse d’un jeune homme de la ville, Albrecht, qui la trahit et la compromet face à sa communauté. Rongée par le remord, Giselle périt.
Dans un royaume parallèle, parmi les Wilis, Gisèle demeure. Dans le ballet original, les Wilis représentaient une meute méprisée de spectres en perpétuel état mutant.
La mort de Giselle est ici convoquée comme une figure destinée à considérer la métamorphose et la mutabilité comme autant de stratégie de survie.
Agréant des images numériques de haute et basse résolution, du 16mm, des enregistrements VHS, de l’animation et de l’Intelligence Artificielle, l’œuvre développée est en elle-même une proposition de monde hybride, où différentes couches de réalité exhument à la surface et s’harmonisent. 

Générique

Photographie : Deepa Keshvala
Son : Joe Namy
Costumes : Ella Plevin

Avec :
Alexandrina Hemsley (Giselle)
Rebecca Root, Bertie (Mère de Giselle)
Lily McMenamy (Leonida)
Viktoria Modesta (Myrthe)
Voix clonée : Albrecht
Wilis: Valerie Ebuwa, Becky Namgauds, Olivia Norris, Seira Winning

 

Production

Avec la permission de l’artiste, de Chateau Shatto (Los Angeles) et de la Galerie Emanuel Layr (Vienne) / Avec le soutien de Balmain, Paris, de Forma Arts et de Stephen Lizcano
Production : Rachel C. Clark, Bill Bellingham

 

27 mai > 4 juillet 2021

HD Video, 8:49 min.

Entrée libre.

White Box (Galerie)
127-129 rue Saint-Martin
75004 Paris
Cécile B. Evans

Cécile B. Evans est une artiste américano-belge qui vit et travaille à Londres. 

L'œuvre d'Evans examine la valeur de l'émotion et de sa rébellion au contact de structures idéologiques, physiques et technologiques. Elle travaille actuellement sur une nouvelle commande de performance pour le festival MOVE au Centre Pompidou Paris (FR). Parmi les expositions individuelles récemment sélectionnées, 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine (FR), Museum Abteiberg (DE), Tramway (UK), Chateau Shatto (US), Museo Madre (IT), Mumok Vienna (AT), Castello di Rivoli (IT), Galerie Emanuel Layr, Vienne (AT), Tate Liverpool (UK), Kunsthalle Aarhus (DK), M Museum Leuven (BE), De Hallen Haarlem (NL), et Serpentine Galleries (UK). Le travail d'Evans a été présenté, entre autres, à la Whitechapel Gallery (UK), à la Haus der Kunst (DE), à la Mito Art Tower (JP), à la Renaissance Society Chicago (US), à la 7e Biennale internationale de Moscou (RU) et à la 4e Biennale industrielle de l'Oural (RU), Galerie Kamel Mennour (FR), Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague (DK), 9e Biennale de Berlin (DE), 20e Biennale de Sydney (AUS), Fundació Joan Miró, Barcelone (ES) et Musée d'Art Moderne de Paris (FR). Les films d'Evans ont été projetés dans des festivals tels que le New York Film Festival et le Rotterdam International. Les collections publiques comprennent le Museum of Modern Art, New York (US), la Rubell Family Collection, Miami (US), le Whitney Museum of American Art (US), De Haallen (NL), Castello di Rivoli, Turin (IT), le Louisiana Museum of Modern Art, Copenhague (DK) et le FRAC Auvergne (FR).

 

Facebook Twitter Partager