Les Nuits Botanique, à la Maroquinerie

arts vivants

Les Nuits Botanique, à la Maroquinerie

le samedi 7 juin 2014 à 19h30
© Maëlle André

Les Nuits Botanique, festival bruxellois incontournable de la scène musicale européenne, présente une soirée 100% belge à la Maroquinerie: My Little Cheap Dictaphone, The Feather et Robbing Millions.

Après avoir réalisé le pari fou de créer l’album-concept opéra rock The Tragic Tale Of A Genius, My Little Cheap Dictaphone a récolté de nombreuses reconnaissances : meilleur album et artiste belge de l’année aux Octaves de la Musique 2010, personnalité culturelle belge de l’année. Porté par la chanson What Are You Waiting For, le groupe enchaîne une tournée de plus de deux ans qui l’amène jusqu’au Canada et en Angleterre, où l’album a obtenu des critiques dithyrambiques et est consacré « Album of the week » dansle Sunday Times.

À peine émergé de son odyssée, MLCD se remet à la composition et s’isole pour de longs mois, porté par l’envie se renouveler. Tout s’éclaire à la rencontre avec le producteur Luuk Cox (Shameboy, Girls in Hawaï, Stromae). Il permet à MLCD de révéler sa véritable essence.

En résulte The Smoke Behind The Sound, résolument moderne, où MLCD explore autant les claviers analogiques que les nouvelles technologies, façonnant couche après couche cet album racé et subtil, où chaque détail compte.

 

The Feather est le projet solo de Thomas Médard, guitariste et chanteur de Dan San. Rêveur et mélancolique, le premier album, Invisible, invite l’auditeur à un doux voyage émotionnel.
Son univers cinématographique est à la croisée des chemins déjà arpentés par la pop onirique de Departement of Eagles ou par la musique instrumentale et visuelle des BO de Tim Burton.
Sur scène, entouré d’instruments acoustiques, de percussions diverses et de piano, le groupe revisite son répertoire avec comme ligne conductrice le bois et la manière dont il peut se décliner en instruments de musique.

 

Montés sur ressorts, les cinq musiciens de Robbing Millions débarquent tout droit des entrailles du sol bruxellois et nous envoient à la figure leur premier EP autoproduit Ages and Sun qui a vu la lumière du jour en janvier de cette année. Avec six titres, ils arrivent à convaincre grâce à une guitare prédominante qui, à coups d’arpèges et de riffs frénétiques, porte une oeuvre indie pop franche et intelligente que chaque mélodie instrumentale enjolive.
Lauréat du Verdur Rock 2013, cet ovni made in Belgium a déambulé l’an passé sur la scène de festivals comme Les Nuits Bota, Dour, Les Ardentes, Deep In The Wood et Boomtown.

 

Coproduction : La Maroquinerie, Les Nuits Botanique, Wallonie-Bruxelles Musiques, le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris.

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris